Dans la série, 7 jours de réflexion pour vivre les Fêtes de fin d’Année sans stress.

JOUR 6 

Prendre le temps de s’auto nourrir émotionnellement. 

Voilà Noël est à la porte. Tout est prêt ou presque.

Vous avez fait de votre mieux pour rendre ces moments les plus beaux possibless; peut-être avez-vous souhaitez qu’ils soient aussi parfaits que ces images vues dans les catalogues ou encore dans les films dédicacés à des belles histoires de fin d’Année.

Vous espérez que tout va bien se passer, que les enfants seront heureux, que belle Maman ne fera que des commentaires positifs, que votre partenaire appréciera le cadeau que vous lui avez réservé, que les enfants ne casseront rien chez votre beau frère collectionneur et sans enfant, …..

Et qu’en est-il de vous-mêmes? Que vous souhaitez-vous à vous-même?

Certes comme nous l’avons vu quelques jours auparavant, la fin de l’Année n’est qu’une convention de Calendrier et qu’en réalité rien ne se termine; le temps passe sans discontinuité et ainsi en va-t-il de votre vie.

Cependant ce temps spécial des Fêtes, comme un court arrêt spécial dans notre course quotidienne, est une bonne occasion pour exercer la pleine conscience et se demander ce que nous-nous souhaitons personnellement.

Si les bonnes résolutions de fin d’année ne changent pas toujours la vie, elles viennent mettre un peu de pleine conscience dans ce que nous souhaitons être et vivre.

Cette pleine conscience, lors des moments comme ceux qui arrivent, apportent souvent beaucoup, de joie, de gratitude et de sentiments de sérénité. S’en nourrir est capital pour se recharger en émotions positives, pour renouveler sa foi en ce que nous faisons en tant que parent, malgré les remarques parfois blessantes des uns et des autres, pour renforcer sa conviction qu’être parent est la plus belle chose qui nous soit arrivé. (cette plus belle chose étant souvent la plus difficile aussi… )

Profitez de ces Fêtes pour ressentir en toute conscience ce que vous ressentez au plus profond de vous. Nourrissez-vous de ces moments où toute la famille est ensemble,

contemplez vos enfants et nourrissez-vous du bonheur qui se dégage d’eux, de la magie en laquelle ils croient encore et que vous vous êtes pris la peine de créer pour eux. 

Si les relations sont difficiles au sein de votre foyer ou de votre famille élargie, profitez de ces quelques heures de trêve pour consciemment ressentir le bien que cela fait d’être ensemble sans conflit.

Bien des parents, et souvent des Mamans, bien que très excitées tout le long de Décembre à préparer ces Fêtes, à la joie que les enfants vont ressentir, le jour venu, se sentent nostalgiques, déprimées parfois ou vivent des sentiments de solitude. Cette émergences d’émotions négatives les rendent parfois moins patientes, comme si elles ne participaient pas réellement à la Fête.

Comment cela se fait-il?

Habituées à donner, à gérer, à prendre sur soi, ces Mamans là ont perdu le sens du « se donner à soi-même » et, encore plus important car plus simple, le sens du recevoir. Elles se sentent alors comme vidées, sans énergie. 

C’est pour cela qu’il est important de se donner ce droit, je dirais même de prendre ce droit, et c’est UN DROIT, de prendre ce qui est donné là: le résultat de tant d’efforts : la joie des uns des autres, l’amour qu’ils ressentent pour vous, vous la Reine de la Magie familiale.

Je ne mets pas de côté les Papas, qui se donnent à fond aussi pour rendre ces Fêtes les plus magiques possibles pour les enfants et leur partenaire.

Je tenais juste à soutenir ces Mamans qui ont parfois plus de peine à prendre pour elle ce qui leur est donné et à quitter pour un instant, le poids de la responsabilité et du devoir. (ce que les Papas ont plus de facilité à faire, il faut le dire).

Prendre un pas de distance pour contempler les siens, et prendre pleine conscience de ce que nous ressentons, permet de se recentrer, de se réjouir, de se remplir émotionnellement et ainsi de baisser considérablement le niveau de stress émotionnel lié aux Fêtes. 

L’EQUILIBRE FAMILAL EST A LA PORTEE DE TOUS

MHM