Nouveau: Le Petit Guide de Communication Parentale

Nouveau: Le Petit Guide de Communication Parentale

  • Ne pleure pas
  • Viens ici, fais pas ça
  • T’auras pas de dessert
  • Ca va aller, ce n’est rien
  • Qu’est ce t’es lent
  • Laisse-moi faire
  • Attends que Papa rentre, tu vas voir
  • Bon courage
  • Sois sage
  • Laisse-moi tranquille
  • Je suis au régime

etc… En quoi toutes ces petites phrases anodines sont-elles en réalité improductives et même souvent nocives pour le bon développement de l’enfant et l’acquisition de sa confiance en lui?

C’est ce que vous allez découvrir dans le « Petit Guide de Communication Parentale »

Suite à un succès inattendu de l’article: « 10 phrases anodines qui coupent l’élan« , j’ai décidé de réunir 25 de ces petites phrases « anodines », celles que l’on utilise le plus souvent et de proposer 25 solutions pour dire les choses différemment.

Les intentions des parents sont toujours positives: protéger, éduquer, faire grandir. Cependant, parfois, un peu dépassés par nos propres émotions, nous prononçons des mots qui ne font ni grandir, ni obéir d’ailleurs; des petites phrases anodines qui ont parfois même un impact négatif « invisible » sur l’enfant.

A l’heure de l’éducation positive, bien que personnellement je crois, intimement, que la majorité des parents, sont fondamentalement bienveillants et positifs, (parfois on ne sait simplement pas…) , il est intéressant de revisiter nos façons de nous exprimer et de réaliser qu’il existe des petites nuances qui font une énorme différence. Pour nos enfants premièrement et pour nous-mêmes aussi.

C’est avec plaisir donc que je vous offre ce

Petit Guide de Communication Parentale

25 phrases anodines qui coupent l’élan & 25 alternatives

Le guide propose une explication en quoi les phrases sont peu efficaces, voire nocives, puis offre des suggestions d’actions et d’alternatives à ces mêmes phrases.

Le guide est téléchargeable actuellement GRATUITEMENT pour tous les abonnés de FamilyCoach & Pro et tous ceux qui visitent cette page.

Remplissez simplement le formulaire ICI et recevez-le dans votre boîte email dès aujourd’hui.

 

Bonne lecture à tous et à toutes. N’hésitez pas à laisser des commentaires, ici, comme sur la Page Facebook.

Petit guide de communication parentale

 

L’EQUILIBRE FAMILIAL EST A LA PORTEE DE TOUS

MHM

 

 

 

Comment mieux gérer les crises des petits ?: En s’y préparant

Comment mieux gérer les crises des petits ?: En s’y préparant

 

Tout le monde le sait, tous les parents le vivent, les petits entre 2-6 ans font, ce qu’on appelle « de crises » ou « des colères », de façon répétée et le plus souvent de manière tout à fait inattendue. Ces manifestations sont le résultat de l’immaturité de leur cerveau; de la même manière que le cerveau met du temps à coordonner la marche, il met du temps, et ce temps est bien plus long, à coordonner les émotions (ou les sensations) avec les réponses qu’on y donne. Le petit enfant bombardé de sensations et d’émotions, presque chaque jour nouvelles, est par moments tellement submergé qu’il ne sait plus « où donner de la tête ». Dépourvu de moyens de dire stop, il se met à crier, à pleurer, à se rouler par terre etc.

(suite…)

Manque de respect, injures, menaces: mon enfant ne m’aime pas ! 

Khadja, maman de 3 enfants se présente à une séance de coaching. En pleurs elle m’explique l’attitude de sa fille aînée, 10 ans.

« J’essaye d’être gentille et compréhensive mais rien n’y fait. Ma fille me manque tellement de respect. Elle me répond sur un ton et avec de mots que je n’oserais même pas utiliser, elle m’appelle par mon prénom pour me faire ses demandes, elle argumente et se moque de moi lorsque je lui fais remarquer qu’elle n’a pas respecté mes demandes. J’essaye de pratiquer une éducation bienveillante, en reconnaissant ses émotions mais rien ne semble la toucher. J’ai l’impression que ma fille ne m’aime pas ». 

Qu’est-ce qui rend cette situation si douloureuse pour cette maman ? (suite…)

Comment aimer inconditionnellement ses enfants, sans peur, sans culpabilité

L’ultime leçon que nous devons tous apprendre est l’amour inconditionnel, ce qui inclut non seulement les autres aussi  nous-mêmes. E. Kubler-Ross.

aimerenfant

J’ai choisi cette citation pour aujourd’hui car, je trouve intéressant et très important de noter que l’Amour inconditionnel s’apprend et surtout qu’il commence par soi-même.

Il est attendu de tout parent d’aimer inconditionnellement ses enfants. Et pourtant combien d’entre nous, s’en sentent vraiment capables?

Combien d’entre-nous se sent réellement aimé inconditionnellement ?

Peut-on réellement donner ce que l’on a pas reçu?

J’ai entendu beaucoup de parents me dirent: j’essaye mais je dois dire franchement que c’est difficile. 

« J’aime tellement ce petit et je sais je ne devrais pas penser cela mais des fois… je le déteste. »   (suite…)

Pourquoi& Comment éviter les NON! STOP! FAIS PAS! 22 phrases constructives et bienveillantes

Pourquoi& Comment éviter les NON! STOP! FAIS PAS! 22 phrases constructives et bienveillantes

Accompagnant une de mes cliente et ses enfants dans une activité récréative, j’écoutais d’une oreille d’autres parents parler à leurs enfants. Bien que ce ne soit pas la première fois que j’entende cela, j’ai été surprise de la façon dont beaucoup s’adressent aux enfants: « viens ici, fais pas-ci, fais pas-ça, arrête, bouge pas, lève-toi, prends pas-ça, non pas maintenant, arrête ça! »

En toute bonne foi et même sans crier. Mais pourquoi utilisons-nous si souvent des phrases d’injonction pour parler à nos enfants.

C’est comme si la longueur des phrases dépendait de la hauteur de la personne. Plus on est petit, plus les phrases qui nous sont adressées sont courtes.

A qui d’entre nous, viendrait l’idée de parler comme cela à son collègue par exemple, ou à un ami? (suite…)

Tabs, Smartphones, Jeux vidéos, comment gérer, comment limiter

Tabs, Smartphones, Jeux vidéos, comment gérer, comment limiter

Sous beaucoup de sapins, le Père Noël a déposé un écran ou 2 ou 3…

Si la surprise (ou pas) a certainement été largement appréciée, il se pourrait que pour plusieurs d’entre vous, les questions et les tensions soient apparues durant les jours suivants.

L’école a repris, le trimestre d’hivers est long, les enfants vont moins jouer dehors et vous vous demandez peut-être comment réduire le temps que votre enfant passe avec son écran.

Si la question n’est pas tout à fait encore un problème pour les plus jeunes, elles se posent sérieusement pour les 10-13 ans et devient carrément un problème digne des grandes négociations internationales avec les adolescents.

excèsecrans

Pour la génération qui a grandi sans technologie, et je posais cette question au repas du Réveillon:

« Je me demande quel objet nous tenait tellement à coeur qu’on aurait hurlé comme si on nous arrachait un bras et la tête en même temps, lorsqu’on nous le confisquait ». Alors que les adultes ont ri et apprécié de replonger dans les souvenirs, les adolescents présents, ont alors levé les yeux de leur écran, (ce qui me prouve que la question était hautement appropriée et intéressante!)  pour nous lancer un… »mais c’est quoi votre problème avec la technologie! Si vous trouvez cela si inquiétant, pourquoi vous y êtes autant accros que cela! « 

Et voilà la question et sa réponse dans la même phrase.

L’ambivalence est bien présente et c’est bien cela qui rend cette question le plus souvent épineuse. (suite…)

Devons-nous laisser croire à nos enfants que le Père Noël existe? 

Devons-nous laisser croire à nos enfants que le Père Noël existe? 

Depuis de nombreuses années je suis confrontée à cette question chaque mois de décembre.

Indirectement et directement.

Directement lorsque les parents me posent la question ou que j’observe et écoute des enfants en parler.

Indirectement lorsque je vois la surabondance de notre côté de la planète et la misère sociale et affective qui y est liée.

kidswrittensanta

Les parents: cela va de ceux qui en parlent presque vulgairement : « t’ façon ce sont que des c…rien  que pour nous faire dépenser de l’argent, moi j’vois pas pourquoi mon gamin devrait croire à ça »; à ceux qui mettent un soin presque obsessionnel à organiser la venue du dit Père Noël,  à rendre la période magique et pleine de mystères, ou à tout faire pour obtenir une photo du petit avec le dit Bonhomme habillé en rouge au Super Marché.  (suite…)